Blog de nouvelles associé au site personnel:
L'arbracigogne

08 décembre 2014

Amélimélo et Améliméla, les girafes

Souvent, j'avais acheté  comme cadeau pour bébé la girafe en caoutchouc Sophie. D'où ma déception en apprenant qu'elle n'était peut-être pas aussi sûre qu'on le pensait...
Et comme je trouve que la forme "girafe" est quand même bien pratique pour les petites mains, j'ai décidé de les coudre moi-même.
Coton Vichy d'un côté, flanelle de coton toute douce de l'autre et bien sûr, les fameuses "tiquettes" qu'aiment tant les petiots ( ruban, croquet,...) et un rembourrage anallergique.
  

Le patron est vendu sur Etsy. Je ne connais pas l'auteur mais soyez fair-play, ne les reproduisez pas sans lui acheter le patron ( voir sur ce lien et sur celui-ci pour un bon de réduction) 
D'autant que l'auteur autorise même la vente d'objets faits à partir de son modèle.

 

07 décembre 2014

Avent 2014

Dieu merci, la stupidité de notre gouvernement ne va pas jusqu'à interdire les crèches sur les blogs publics! Voici la nôtre, modeste mais que je partage avec plaisir.




29 novembre 2014

Moderne Quilt : une idée de cadeau de Noël?

J'ai déjà parlé de cette nouvelle façon de faire, à la fois moderne mais sur des bases traditionnelles qui donne un air de jeunesse à notre loisir.
Un livre vraiment intéressant vient de paraitre et vous pourrez peut-être l'ajouter à votre liste au Père Noël!!



Voir le lien en cliquant là ou le numéro ISBN pour le commander à votre libraire : 978-1620333372

Il s'agit de Improvising Tradition d'Alexandra Ledgerwood

Comme toujours pour ce type de livre : des idées (13 projets), des méthodes extrêmement bien expliquées pour faire VOTRE quilt avec VOS couleurs et VOS tissus.
Quelques images :





13 novembre 2014

Exposition patchwork, art textile et machines à coudre jouets


La délégation France Patchwork d'Ille et Vilaine et ses adhérentes sont heureuses de vous inviter à leur exposition départementale.
Jeudi 13, vendredi 14 et lundi 17 novembre de 14h à18h

Samedi 15 et dimanche 16 de 10h à 18h

A la salle Le Triptik d'Acigné (35) (La lande Guerin)

Près de 150 patchworks de toutes techniques , art textile et exposition de machines à coudre anciennes petit modèles et jouets.



29 octobre 2014

En souvenir : Galerie des quilts mystère FP

Ces 13 quilts mystère ont été créés et publiés sur le site de France Patchwork par moi-même avec, pour certains, l'aide d'amies, pendant mes 11 ans où j'en ai été la webmestre. Ils ne sont plus visibles depuis longtemps mais il arrive que l'une ou l'autre d'entre vous en cherche les instructions. Il y aura souvent une des lectrice du forum pour vous apporter la solution mais pour faciliter la recherche, je vous mets ici une galerie au fil des années - Les premières photos (pas d'APN) ne sont pas très bonnes ...

1999

2000

2000 Bis

2001

2002

2002 Noël

2003

2003 Bis

2004

2005

2006

2007

2008
 Merci aux lectrices qui, à l'époque, m'avaient confié une photo de leur réalisation.

27 octobre 2014

Shibori et travail en famille

Après avoir trouvé un kit de teinture à l'indigo sur Amazon :

En utilisant un vieux drap de famille ( probablement lin & coton) Claire l'a teint avec la méthode Shibori . Le vieux drap a retrouvé une utilisation en 4 enveloppes de coussin, un grand joli torchon, un sac à partition ( non photographié) et un sac solide pour le transport des copies et autres!

Du travail à 4 mains pour lequel ma bonne vieille  Singer Featherweight 222K m'a bien aidé - même pour les passages "ardus" avec 6 ou 8 épaisseurs.

Quelques photos des teintures :
Coussin 1

Torchon

Coussin 2

Coussin 3

Coussin 4

Sac extérieur

Sac intérieur avec poche et recyclage "chinois"


25 octobre 2014

Bérets "Fair Isle" - test et comparaison

Quand on tricote des objets en jacquard avec la méthode "Fair Isle" le gros avantage des rangs avec deux fils uniquement est qu'on peut très facilement choisir un modèle de base et obtenir - par changement des couleurs et des teintes- un objet fini avec un look unique et très personnel.

Ayant sous la main deux modèles de base, j'ai décidé de les tricoter tous les deux en respectant la forme, les dimensions et la méthode mais en changeant les couleurs.

Le premier modèle est issu du livre "Alice Starmore's Book of Fair Isle Knitting" publié en 1988 et republié plus récemment. On peut aussi le trouver en livre d'occasion. Il s'agit du modèle de la page 154.


Le second provient du livre " Knitting Tams : Charted Fair Isle Designs" publié cette année mais encore indisponible sur Amazon.fr. On ne trouve que son premier livre plus technique mais moins illustré. Pour cet exercice de comparaison, j'ai choisi le modèle n°12.

 

Dans les deux cas, j'ai utilisé les même laines prises dans la gamme Spindrift de Jamiesons. Comme on la trouve en France directement, c'est facile même si la gamme complète ne se trouve qu'en Écosse.

Tricot en rond avec 5 aiguilles ou aiguilles circulaires : 2,5 pour les côtes et 3 pour le reste. Les grilles se lisent comme des grilles de point compté.

Blocage après trempage à l'aide d'une grande assiette plate! pour obtenir un diamètre de 26cm.

Au final, il y a peu de différences, celui du modèle "Rowe" a un bon centimètre de plus en profondeur et donc à privilégier si vous avez une chevelure importante.
Le modèle Starmore a une "couronne "assez simple alors que celui de Rowe est plus élaboré (et ce, quel que soit le modèle choisi). Les deux modèles utilisent la même méthode en étoile à 7 branches (et double diminutions) pour le fond.

Quelques photos pour vous donner envie de tricoter le vôtre avant les premiers frimas...

Dessus du béret

Dessous et côtes bicolores
 
Comparaison de l'ensemble du tricot




17 août 2014

Range écouteurs pour Smartphone






Les explications pour coudre le vôtre sont en ligne (gratuitement). Merci de ne pas recopier les photos ou les explications sur vos propres pages mais de faire un lien vers cet article de blog ou le document sur Youscribe.



13 août 2014

Un patchwork "trésor" dévoilé


 La courtepointe de 1718

Susan Briscoe publie un livre (à paraitre en septembre) sur ce patchwork traditionnel anglais daté de 1718;

Le livre détaille toute l'histoire de cet ouvrage, historique et technique et vous permettra éventuellement de le reproduire. L'auteur (préface de Kaffe Fasset) y détaille non seulement les techniques traditionnelles anglaises de l'époque (mosaïque sur papier - comme les jardins de grand-mère) mais aussi les moyens plus modernes de reproduction.


Ce patchwork est l’ouvrage britannique le plus ancien connu avec cette technique. Il a été acheté par la famille Brown of Aldbourne au XVIIème siècle et est resté dans la famille jusqu'à son exposition au Quilt Museum de York.

On trouve à l'arrière des pièces encore de nombreux papiers et lettres découpées. Tous les tissus utilisés à l'époque étaient des tissus de vêtements de récupération. On en dénombre près de 120 dont le plus ancien a été daté de 1640.

Vous pourrez précommander ce livre à votre libraire ou le trouver en ligne : en cliquant ici, tous les détails.



01 août 2014

La Comtesse de Ségur

Aujourd'hui Google nous rappelle qu'il y a 215 ans naissait la comtesse de Ségur.
J'ai bien peur que les enfants ne lisent plus ses livres et, si j'en crois les liens proposés par le-dit moteur de recherche, il n'y en a que pour un dessin animé.


En pourtant, vous souvenez-vous de la boite à ouvrage des Malheurs de Sophie?




La boîte à ouvrage
Quand Sophie voyait quelque chose qui lui faisait envie, elle le demandait. Si sa maman le lui refusait, elle redemandait et redemandait jusqu'à ce que sa maman ennuyée, la renvoyât dans sa chambre. Alors, au lieu de n'y plus penser, elle y pensait toujours et répétait :
"Comment faire pour avoir ce que je veux ? J'en ai si envie ! Il faut que je tâche de l'avoir."
Bien souvent, en tâchant de l'avoir, elle se faisait punir ; mais elle ne se corrigeait pas.
Un jour sa maman l'appela pour lui montrer une charmante boîte à ouvrage que M. de Réan venait d'envoyer de Paris. La boîte était en écaille avec de l'or ; le dedans était doublé de velours bleu, il y avait tout ce qu'il fallait pour travailler et tout était en or ; il y avait un dé, des ciseaux, un étui, un poinçon, des bobines, un couteau, un canif de petites pinces, un passe-lacet. Dans un autre compartiment il y avait une boîte à aiguilles, une boîte à épingles dorées, une provision de soies de toutes les couleurs, de fils de différentes grosseurs, de cordons, de rubans, etc. Sophie se récria sur la beauté de la boîte : "comme tout cela est joli ! dit-elle, et comme c'est commode d'avoir tout ce qu'il faut pour travailler ! Pour qui est cette boîte, maman ? ajouta Sophie en souriant, comme si elle avait été sûre que sa maman répondrait : C'est pour toi.
- C'est à moi que ton papa l'a envoyée, répondit madame de Réan."